Rechercher
  • Véronique Yven - Altera

QUI N’A PAS LA PEUR D’AVOIR PEUR ???

www.altera64.com

Pourquoi notre cerveau émotionnel prend le pourvoir quand nous sommes angoissés ? Pourquoi nos peurs entrainent-elles des réactions disproportionnées ? En comprenant que nos peurs nous sont vraiment utiles, on peut enfin arriver à les apprivoiser….

Une personne sur cinq naît avec une sensibilité exacerbée. Plusieurs grands artistes et penseurs étaient des hypersensibles et souffraient de problèmes d’amour propre. L’hypersensibilité est loin d’être un défaut mais malheureusement la peur empoisonne souvent leur existence.

La meilleure réaction face à la peur n’est pas de l’éviter mais d’apprendre à l’apprivoiser.

Quand la peur est utile, elle nous avertit de la présence possible d’un danger. Pour nous permettre de prendre des mesures et de nous protéger. A ce titre elle est précieuse et même indispensable à la vie. Mais en fait, tout est question de MESURE.

Avoir peur de tout n’a jamais empêché personne de mourir. En revanche, cela en a empêché plus d’un de vivre !!!!!

La phobie crée des pensées et des comportements face aux angoisses qui sont censés mettre fin à ces angoisses. Mais au final, ils les augmentent. Il faut donc s’entraîner à faire face à l’angoisse de manière efficace. Il faut apprendre à faire face sas fuir et sans entrer dans un scénario catastrophe, en y substituant des comportements efficaces. En réalité ils nous ne sommes pas en danger et on peut contrôler ce que nous pensons et ce que nous faisons.

Dans ces situations, li ne faut se centrer sur ce qui peut se passer mais sur ce qui se passe : c’est-à-dire la peur…. Qu’est ce qui se passe dans mon corps quand j’ai peur ?

Ne nous leurrons pas, la phobie n’est simplement qu’une peur de la port, peur ancestrale et encore plus forte chez les non croyants.

Entre nous et le bonheur, il n’y a que des peurs

Les peurs irrationnelles, disproportionnées ou inadéquates l une mission particulière, nous protéger dans des dangers dans notre vie professionnelle, amoureuse, familiale. Voilà pourquoi nous avons du mal à nous en défaire. Or, ces dangers reposent fondamentalement sur une illusion, en réalité, nous créons de toutes pièces ces peurs (d’être jugé, rejeté, de réussir). Elles ne sont pas révélatrices d’une menace réelles présente dans le monde extérieur mais viennent de l’intérieur, nous rendant prisonniers de nous-mêmes.

Article Cerveau et intelligence L19621

Si vous n’y arrivez pas seul, n’hésitez pas à me consulter en suivant des méthodes qui ont fait leurs preuves comme l’hypnose ou la PNL (programmation neuro linguistique).


20 vues