FAQ

Foire aux questions

Générale

Mise en Garde


Il arrive que certaines personnes recherchent dans la spiritualité, l’hypnose ou autres thérapies des solutions miracles à leurs problèmes, avec de grandes attentes sur les résultats. Ces personnes pensent ne pas mériter leur vie actuelle et désirent la changer, elles essayent la spiritualité, les prières, les pierres, les nettoyages, le pardon, le lâcher prise mais en vain et du coup finissent alors par se sentir désabusées car les résultats ne sont pas là.

Après avoir investi du temps et de l’argent elles constatent que leur vie n’a toujours pas pris le sens qu’elles souhaitaient et rejettent alors la notion de leur propre responsabilité.




Que faut-il comprendre de l’hypnose et de la spiritualité ?


L’hypnose tout comme la spiritualité n’est pas un remède miracle à tous les maux, en effet elles dépendent de l’état d’esprit de la personne, de sa volonté, de sa motivation. Il ne faut pas chercher la solution à l’extérieur de soi mais en soi, en prenant bien conscience de nos responsabilités face à ce qui arrive. Lorsque l’on écoute des personnes dites « spirituelles » en leur donnant plus d’importance qu’à soi-même, cela n’a rien de spirituel, lorsque l’on attend de la spiritualité un coup de baguette magique sans saisir que nous sommes le seul faiseur de miracles de notre vie, cela n’a rien de spirituel. Aucun médium, aucune bougie, aucune prière ne surpasse notre intuition, notre pouvoir guérisseur, notre force intérieure et notre volonté. La spiritualité n’est pas un mensonge, le mensonge est de croire à un autre que soi. La spiritualité est seulement la capacité à se connecter avec soi-même, de se sentir responsable de sa vie et de ses choix. C’est l’écoute de son cœur, de ses ressentis et de ses guidances intérieures. Quand on choisit cette voie, l’hypnose devient alors un des outils les plus puissants pour amplifier son évolution spirituelle.

Il faut se placer en tant que spectateur de sa vie et lorsque l’on devient spectateur de ses pensées, de ses façons d’agir, cela devient plus facile de comprendre ses automatismes. On met en lumière le chemin emprunté et qui a mené aux problèmes, on comprend pourquoi pour ensuite travailler à changer les pensées, les paroles, les actions.

On devient en même temps acteur de sa vie, on prend sa responsabilité vis-à-vis des situations. Dans certains cas, cela ne se fait pas du jour au lendemain, il faut de la volonté et de la discipline. Le pouvoir de l’esprit est immense et rien, ni un thérapeute, ni même un guide ou un saint ne pourra jamais aller à l’encontre des croyances et des envies profondes pour enclencher un changement profond, c’est la personne elle-même qui initie cette transformation, ce changement s’obtient grâce aux outils comme l’hypnose pour en recevoir les bienfaits.

Le thérapeute vous accompagne avec ses protocoles, ses méthodes et ses outils.

Vous seul avez le pouvoir d’enclencher un nouveau chemin, vous trouverez votre spiritualité dans votre cœur et c’est cela être spirituel.





PNL et Hypnose ericksonienne

Comment se déroule une séance ?


1 / Prendre le temps...

Lors de votre 1er RDV nous prendrons le temps nécessaire pour aborder les sujets importants pour vous et cerner la(les) problématique(s) qui vous amènent à recourir à la thérapie ou à l’hypnose.

N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit, il est normal d’avoir parfois une certaine appréhension au moment de découvrir quelque chose de nouveau.

2 / Avec bienveillance et confort...

Confortablement installé votre séance peut commencer.

La séance d’hypnose peut durer entre 30 et 60 minutes. Je vous accompagne alors dans un état modifié de conscience vous permettant d’accéder aux ressources qui amèneront le changement que vous souhaitez. Pour cela votre volonté est indispensable et nul ne peut vous faire faire ce que vous ne voulez pas. Vous restez conscient, votre corps peut parfois donner l’impression de dormir mais votre esprit est parfaitement éveillé.

3 / En conscience...

A la fin de la séance vous revenez à un état de conscience habituel. La plupart des personnes ressentent alors une sensation de détente, de calme.

Quelque chose va changer, est en train de changer ou a déjà changé




A quoi correspondant l’état hypnotique ?


La transe hypnotique est un état naturel provoqué volontairement à des fins thérapeutiques. Pendant une séance votre conscient laisse plus de place à votre inconscient, votre corps réagit à un autre niveau, permettant de valider le travail qui se fait au même moment.

L’état hypnotique peut être léger ou profond. Quand il est léger, le sujet garde sa conscience éveillée, il contrôle ses pensées, se souvient parfaitement ensuite de tout ce qui a été dit ou fait, et peut sortir de cet état de lui-même, dès qu’il le veut. Pendant l’hypnose, il n’éprouve qu’une sensation de léger engourdissement. Quand l’hypnose est profonde, le sujet n’a pas conscience du temps passé. Quand il sort de cet état, il a l’impression que quelques minutes seulement se sont écoulées. Il ne garde pas souvenir de la globalité ce qui s’est passé, il a des sensations d’absences. Cependant, la mémoire existe, elle est seulement masquée. Quand on utilise l’hypnose dans un but thérapeutique, les effets sont les mêmes, que l’hypnose soit légère ou profonde.




Combien de séances sont nécessaires ?


L’hypnose ou la thérapie sont des thérapies brèves, qui peuvent se dérouler entre 3 à 6 séances, parfois plus pour un suivi spécifique (6 à 15, 20 séances).

La fréquence des séances est en fonction de la problématique et du sujet.

Le nombre des séances requises pour compléter une thérapie dépend de vos besoins, de vos ressources, de votre motivation et de vos objectifs. Pour déterminer la durée d’une thérapie, il est important de considérer :

  • Depuis combien de temps souffrez-vous du problème?
  • Combien d’objectifs désirez-vous atteindre?
  • Quelle est la complexité de vos objectifs?
  • Quelles sont les ressources auxquelles vous avez accès durant votre thérapie qui vous aideront à atteindre vos objectifs?
  • À quel point êtes-vous motivé à travailler à atteinte de vos objectifs durant les séances de thérapie, et aussi entre les séances.

Une thérapie compte toujours des hauts et des bas et certaines séances peuvent paraître plus utiles que d’autres. Néanmoins, ce qui est important, c’est de progresser dans la bonne direction. C’est un peu comme planter une graine dans un jardin. Si vous regardez toutes les 15 minutes, le changement ne sera peut-être pas apparent. Par contre, avec le temps, des changements significatifs prendront racine et seront très visibles.




Tout le monde est-il hypnotisable ?


Toute personne souhaitant se faire hypnotiser est en mesure d'expérimenter l'état d'hypnose tant qu'elle n'est pas sous l'influence de l'alcool, de drogues ou qu'elle ne souffre pas d'un problème de santé mentale grave.

Il y a autant de façon de se faire hypnotiser qu’il y a d’individus. Et pour une même personne, chaque séance sera différente, en fonction des besoins et envies du client pour atteindre son objectif. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de se comporter pendant la séance. Quoi qu’il se passe, tout participe à résoudre la problématique, que l’état soit léger ou profond, il suffit juste d'en avoir envie.




Perd-on le contrôle de Soi même sous hypnose ?


L’hypnose n’engendre pas de perte de contrôle, on reste maître de soi durant toute la séance. Son influence sur votre inconscient n'est pas toute puissante. Il existe des "sécurités" dans votre cerveau qui vous empêchent de faire quelque chose de contraire à vos valeurs.




Peut-on nous faire faire des choses que l’on ne veut pas ?


Non. Le thérapeute ne peut pas obliger quelqu'un à faire quelque chose contre sa volonté. Cet inconscient qui défend nos intérêts profonds ne le permettrait pas. Aucun hypnotiseur ne peut vous forcer à faire quelque chose qui va à l’encontre de vos valeurs morales. L’hypnose n’est pas un lavage de cerveau !





Hypnose spirituelle régressive

L’hypnose est elle sécuritaire pour le sujet ?


Le processus est sécuritaire et ce pour plusieurs raisons.

Premièrement, il est impossible pour un sujet de « rester pris » en état d’hypnose. Si c’était le cas, il y a longtemps que les médias en aurait fait tout un plat, ce qui n’est pas le cas.

Deuxièmement, nous travaillons en collaboration étroite avec votre conscience supérieure, cette partie de vous qui sait tout à votre sujet. Votre conscience supérieure sait à quelle information il est important d’accéder ou quelle expérience il vous sera utile de vivre afin d’avancer sur votre chemin.

En dernier lieu, peu importe l’expérience que vous vivrez, le praticien est qualifié pour s’assurer que votre expérience sera bien intégrée pour votre bien-être global. Le processus est donc tout à fait sécuritaire.

Même si cela est rare, il peut arriver, lors de sessions particulièrement intenses, que la personne ressente de la fatigue, un mal de tête ou de légers inconforts physiques temporaires après la session. C’est un travail qui se fait en profondeur et qui peut être exigeant pour le corps au niveau énergétique. Si cela survient, rassurez-vous : c’est temporaire. N’hésitez pas à contacter votre praticien si vous avez des questions.




Si je suis une personne rationnelle ou analytique, est-ce que ce processus peut fonctionner pour moi ?


Bien sûr. Plusieurs personnes provenant de professions réputées pour leur côté rationnel (ingénieurs, avocats, médecins, etc.) ont vécu de profondes expériences significatives. Votre praticien clarifiera avec vous, lors de votre première séance, ce que vous devez faire et comprendre pour que le processus fonctionne pour vous.




Faut-il être une personne spirituelle ou croire en la réincarnation pour effectuer une séance d’hypnose spirituelle de régression ?


Non, ce n’est pas obligatoire. D’ailleurs, certains des plus grands hypnologues ont découvert l’existence de vies antérieures lorsque certains de leurs sujets régressaient spontanément dans des vies antérieures alors que ni l’hypnologue, ni le sujet, ne croyaient à la réincarnation. L’important c’est d’avoir une ouverture d’esprit et une approche honnête et sincère. Si une personne est convaincue que la réincarnation n’existe pas et n’est pas ouverte à remettre en question cette conviction, il y a de fortes chances qu’elle ne s’abandonne pas au processus et à ce qui va émerger en elle afin de préserver sa conviction initiale.




Est-ce que cela peut fonctionner avec tout le monde ?


Chacun d’entre nous possède cette faculté naturelle en lui et peut être hypnotisable. Il s’agit simplement d’accéder à un état de conscience modifié qui est entièrement naturel et qui peut être cultivé par différentes pratiques dont l’autohypnose et la méditation.

Il n’en demeure pas moins que certaines personnes sont plus prédisposées que d’autres. Avec un entraînement régulier, vous pouvez augmenter votre réceptivité et ainsi percevoir davantage et accéder à plus d’information.




Qu’arrive-t-il si le processus ne fonctionne pas, que l’on n’accède pas à des mémoires de vies antérieures pendant notre session ?


L’impossibilité d’accéder à une vie antérieure peut être due à une résistance quelconque ou encore à des raisons de maturité de l’âme par rapport à ce processus (la conscience supérieure ou un Guide peut être d’avis que ce n’est pas le bon moment d’accéder à une vie antérieure).

Dans ces circonstances, nous suggérons à la personne de pratiquer différentes autohypnoses à la maison jusqu’à ce qu’elle commence à vivre certaines expériences. Ce sera alors le signe qu’elle est prête à reprendre un rendez-vous.




Comment savoir si ce qui émerge en nous est vraiment le souvenir d’une vie antérieure ?


Il y a plusieurs volets à cette question. La vraie réponse se situe ultimement dans le ressenti du sujet pendant et même après l’expérience. Lorsque les émotions, les sensations et les ressentis proviennent d’une vie passée, nous le ressentons intérieurement et la mémoire demeure très présente dans les jours et les semaines qui suivent. Lorsque que plusieurs liens sont effectués entre l’expérience de vie passée et la vie présente, cela aide aussi à valider l’expérience. Dans certains cas, il est même possible de vérifier l’existence de détails historiques.

Il arrive parfois que la conscience supérieure choisisse de communiquer des informations sous forme de métaphores. Dans tous les cas, il est important de traiter le contenu de l’expérience avec le plus grand respect et intérêt. Il y a une raison pour laquelle le sujet vit une expérience plutôt qu’une autre. L’important demeure toujours le potentiel bénéfique qu’offre l’expérience en termes de croissance spirituelle.




Préparation écrite avant la séance


Si vous faites le processus de régression spirituelle dans l’entre-vies, nous vous rappelons de préparer une feuille avec les renseignements suivants et de l’apporter à votre session :

  • Une liste de 5 ou 6 noms de personnes importantes pour vous dans cette vie, leur relation avec vous et 5 ou 6 caractéristiques qui les décrivent bien (exemple : Robin – frère, calme, généreux, impatient, autoritaire)
  • Une liste de 10 à 15 questions que vous souhaitez poser à vos guides. Pensez à des questions dont les réponses vous aideraient à avancer sur votre chemin de vie. Il peut s’agir de questions portant sur votre vie personnelle ou professionnelle.




Sessions en privé


Veuillez noter que toutes les sessions sont effectuées en privé. Il n’est pas possible pour un partenaire ou un ami d’assister à une session car leur présence peut influencer votre capacité à entrer en transe, ou peut vous rendre inconfortable à partager de l’information de nature privée qui peut émerger pendant votre session.

Toutefois, vous pouvez prévoir l’enregistrement de votre session. L’enregistrement et le contenu de la session vous appartiennent. Libre à vous de choisir si vous voudrez ou non en partager des éléments avec vos proches. Pour cela il vous suffit d’apporter avec vous un moyen d’enregistrement.